Gare Maritime 2011

LA NOUVELLE GARE MARITIME DE PAPEETE

4ème port français en terme de transport de passagers, le port de Papeete se devait d’avoir une gare maritime à la hauteur des enjeux. C’est pourquoi le Pays et les autorités du Port Autonome de Papeete ont décidé de relever un grand défi : construire une véritable gare maritime, dotée de structures et d’équipements adaptés à l’accueil et à la sécurité dans le domaine du transport maritime. Son ouverture est prévue pour fin 2011. Encore un tout petit peu de patience avant de pouvoir en profiter !

Ça n’aura échappé à personne : depuis près d’un an, la future gare maritime prend ses marques sur le front de mer de Papeete. En quelques semaines à peine, sortaient de terre les premiers piliers de la structure, puis vous avez découvert la charpente, majestueuse, qui laisse deviner l’ampleur de l’ouvrage. La phase 2 du chantier est déjà bien entamée. L’occasion de faire le point sur les travaux réalisés et ceux à venir.

Un chantier d’envergure

Pour accueillir un trafic annuel de plus de 1,7 million de passagers, 250 000 véhicules et 470 000 tonnes de fret – des chiffres en constante augmentation depuis 10 ans –, la gare des ferries se devait d’améliorer ses fonctionnalités, afin de s’ouvrir au public dans de meilleures conditions d’accueil et de sécurité.
20 entreprises au total auront participé aux travaux de la nouvelle gare maritime, prévue d’être livrée fin 2011. Depuis le début du chantier, ce sont entre 100 et 180 personnes qui y sont mobilisées quotidiennement. Le budget global des travaux commandés avoisine aujourd’hui 2 milliards Fcfp, auxquels doivent s’ajouter 300 millions Fcfp pour l’aménagement des espaces verts et le mobilier urbain.

L’essence du projet

Avec pour principaux objectifs, d’une part, de renforcer la sécurité des personnes et des biens en évitant que piétons, véhicules et fret ne se croisent sur une même zone, et d’autre part, d’améliorer le confort des passagers, le bâtiment de la gare maritime a été conçu pour séparer les flux, avec l’embarquement des véhicules et du fret au niveau du quai et l’embarquement des passagers à l’étage. Chacun bénéficiera donc d’une zone dédiée, évitant ainsi tous risques d’accidents. Du point de vue des armateurs, le nouveau système d’embarquement à bord des navires va aussi permettre de contrôler et limiter le nombre de passagers, et ce dans le but de respecter la réglementation en vigueur.

Son état d’avancement

En octobre 2009 démarrait la phase 1 de construction du gros œuvre de la gare maritime, avec la réalisation de la première partie du bâtiment côté base marine.
En juillet 2010 débutait la phase 2 des travaux. Les accès aux navires Aremiti 5 et Aremiti Ferry ont été quelque peu décalés et les files d’embarquement pour le Moorea Ferry et le Moorea Express vont être déplacées sous l’aile nord de la nouvelle gare. L’entrée des véhicules ne sera donc plus commune comme c’était le cas pendant la première phase des travaux, mais chacun des armateurs disposera de sa propre entrée.

Le second œuvre

Pendant la phase 2 des travaux, tous les accès du bâtiment ainsi que les étages vont être fermés pour permettre de démarrer le second œuvre des ailes nord et centrale (pour lesquelles le gros œuvre est déjà terminé) : sols, carrelages, peintures, garde-corps, tourniquets, cloisons de verre, habillages en bois, etc., vont être installés. Tout ce qu’il manque encore pour rendre le bâtiment opérationnel. Avant l’ouverture de la gare, une troisième phase verra les aménagements intérieurs prendre place (mobilier, signalétique, etc.).

Une gare « 5 Stars »

L’amélioration du confort est un des critères qui a prédominé dans la conception et la construction de la gare maritime, l’idée étant d’offrir aux usagers un espace convivial, ventilé, loin des pots d’échappement des véhicules et de la chaleur du bitume.
Dans un nouvel environnement sobre et élégant, aux matériaux nobles (tels que le bois et l’inox pour les garde-corps ou le grès noir pour les carrelages), la nouvelle gare tiendra sa promesse d’être à la hauteur des attentes des voyageurs. Les usagers seront accueillis dans une atmosphère chaleureuse et un bâtiment fonctionnel. Trois escaliers (deux latéraux et un central) ainsi que quatre ascenseurs permettront aux passagers d’atteindre le premier étage sans risquer d’accrochages avec les véhicules, qui accéderont eux aux bateaux par les airs d’embarquement. La zone centrale du premier étage regroupera un point informations, des distributeurs automatiques de billets ainsi qu’un espace snack donnant sur la rade de Papeete.
De part et d’autre de cette zone centrale se trouveront les guichets des armateurs et des salles d’embarquement spacieuses et agréablement agencées.

L’accès des personnes à mobilité réduite

Aspect non négligeable de cette nouvelle gare maritime : l’accueil des personnes à mobilité réduite va dorénavant pouvoir se faire dans de meilleures conditions. Quatre ascenseurs permettront d’accéder au premier étage. Les passerelles d’accès aux navires sont ensuite de plain-pied depuis les salles d’embarquement.
Ne reste aux armateurs qu’à réaliser les organes de liaison qui permettront de passer de la passerelle au bateau.

La question du stationnement

La réalisation d’un parking est une des conditions sine qua non à l’obtention de la conformité de la gare. Or, le projet d’un grand parking de 400 places prévu d’être initialement construit par l’EAD au lieu de l’ancien hôtel Royal Papeete est aujourd’hui annulé. De ce fait, les espaces verts prévus au sud de la gare doivent être momentanément sacrifiés pour laisser place à un parking de 130 places qui sera réservé aux employés des compagnies maritimes.
Consciente des désagréments qu’implique une telle situation, la direction du Port Autonome de Papeete escompte obtenir rapidement l’affectation de l’ancien hôtel pour pouvoir réaliser un parking de plusieurs centaines de places. Ce nouveau parking ne devrait cependant pas voir le jour avant au moins deux ans, le temps de le concevoir et de le réaliser.
Mais l’idée ne sera pas abandonnée et les espaces verts destinés à embellir le front de mer encore moins.

Une petite sœur à Moorea

Pour assurer les mêmes conditions d’accueil et de sécurité à Tahiti qu’à Moorea, une gare maritime – à moindre échelle que celle de Papeete – devrait se construire sur l’île sœur. Pour le moment, des salles de pré-embarquement ont déjà été installées dans une optique de sécurisation et de pré-comptage des passagers, évitant ainsi le dépassement du nombre de voyageurs autorisés sur les navires.
D’ici quatre à cinq ans, une nouvelle gare et de nouveaux quais devraient voir le jour en face du port actuel, à côté de la Marina de Vaiare. Des études environnementales sont actuellement en cours pour préciser ces projets. Comme à Papeete, le parking constituerait un des problèmes majeurs en vue de l’installation de nouvelles structures.
Fin 2009, le Port Autonome a déjà augmenté la capacité des parkings au niveau de l’embarquement du Moorea Ferry mais aussi aménagé 85 nouvelles places de stationnement côté montagne. Un projet de location de terrains est en ce moment à l’étude pour disposer de parkings provisoires, le temps de construire les infrastructures définitives.

L’aspect environnement

Pour s’inscrire dans le respect des préoccupations écologiques mondiales, les concepteurs de la gare maritime ont prévu un certain nombre de dispositifs visant à réduire les impacts de l’infrastructure sur l’environnement.
> Le parti pris architectural de la toiture garantit une ventilation et une fraîcheur à moindre coût.
> La climatisation de l’infrastructure sera assurée grâce à un réseau d’eau glacée par une centrale de production unique plutôt que par plusieurs générateurs, plus gourmands en énergie.
> Le branchement du bâtiment au réseau d’assainissement de la ville de Papeete permettra d’assainir les eaux usées.
> Un séparateur de graisses est par ailleurs prévu côté snack.
> Un chauffe-eau solaire produira l’eau chaude des vestiaires et sanitaires du personnel de la gare.
> Les eaux de pluie du parking seront traitées par un séparateur d’hydrocarbures avant d’être rejetées en milieu naturel.

Avez-vous remarquer le ‘voyage’ du banian ?

Pour gage de cette sensibilité environnementale, le maître d’œuvre du projet a tenu à déplacer, dès la première phase des travaux, le grand banian qui se trouvait en plein cœur du chantier de la gare et en gênait la construction, plutôt que de tout bonnement le supprimer. L’arbre s’est ainsi rapproché du centre ville et y poursuit désormais paisiblement sa vie.

La convivialité du snack

Pour permettre à tout un chacun de se restaurer dans une ambiance conviviale, en attendant le départ de son bateau, un grand et bel espace snack ouvert sur la mer sera aménagé au premier étage du bâtiment, entre les deux salles d’embarquement. Avec une superficie dédiée de près de 350 m2, cet espace disposera d’une cuisine, d’un bar et d’une splendide terrasse, d’une capacité de 122 places assises, avec une vue imprenable sur la rade de Papeete et Moorea en arrière-plan.
L’attribution de cet espace unique dans l’enceinte de la gare se fera sur un appel d’offres (juillet 2011), le but étant que le snack soit opérationnel à l’ouverture de la gare, en fin d’année.

FAQ
Quand le bâtiment va-t-il ouvrir ?
A la livraison de la gare, fin 2011. Pour le moment, seules les voies de roulement automobiles en dessous de l’aile nord du bâtiment (côté base marine) sont accessibles, pour permettre l’embarquement des véhicules sur le Moorea Express et le Moorea Ferry.
Combien de temps vont encore durer les travaux ?
La phase 2 va se poursuivre jusqu’en août 2011. Elle verra l’aile sud de la gare se construire et tout le second œuvre du bâtiment se mettre en place (carrelages, cloisons de verre, peintures, garde-corps, tourniquets, habillages, etc.).
Tous les tests de sécurité devront aussi être effectués (tests SSI : Sécurité Secours Incendie) et validés par la commission de sécurité avant que la gare ne puisse accueillir du public.
Dans une dernière phase avant son ouverture, les aménagements intérieurs se feront et les exploitants prendront possession des lieux.

Suivez le guide ARATAI !
Jusqu’à la fin des travaux, prévue pour août 2011, Aratai vous guidera sur le chantier de la gare maritime. Où trouver les guichets ? Où embarquer ? Par où passer, que vous soyez en voiture ou à pied ?
Une signalétique avec un code couleur propre à la zone de chantier a été spécifiquement créée pour vous guider et vous éviter des erreurs. Avec l’évolution du chantier, les parcours piétons et véhicules, ainsi que les emplacements des caisses changent de place, de sens… Alors pour éviter toute confusion, restez attentif et suivez Aratai.

ENCADRE
Connectez-vous
www.garemaritime2011.pf

C’est le site officiel de la nouvelle Gare Maritime, sur lequel vous retrouverez toutes les informations relatives au projet. Vous pourrez notamment découvrir les photos, les plans et bien plus encore du chantier.


Pour obtenir plus d’information sur la nouvelle gare maritime de Papeete, consultez ICI son journal de bord !

Comments are closed.