Focus sur les remorqueurs du Port autonome

Image12

Lundi, un cargo voiturier et un paquebot de croisière ont accosté dans la capitale. Une arrivée rendue possible grâce à l’assistance des remorqueurs du Port autonome.

Teiva Viri pilote le Aito Nui. Il est capitaine depuis 17 ans. Pour accueillir le Talisman, cargo de 240 mètres de long, il a du être accompagné d’un second remorqueur.  Il explique : « Pour toutes les manoeuvres d’entrée et de sortie de Port, c’est le pilote qui décide. Nous exécutons les ordres donnés par le pilote. On fait une rotation à 180°C à l’intérieur du Port en fonction des choix faits pour le débarquement. Aujourd’hui, ce sont des voitures, une centaine. Il s’agit de faciliter le déchargement. »

Image4

Teiva Viri poursuit : « On rentre des cargos de plus en plus volumineux. Nous sommes à 260 mètres, nous allons arriver à 280 mètres en fin d’année. Mais ma plus belle manoeuvre, c’est le Queen Mary! »

Image10

Georges Puchon, directeur du Port confirme : « Dans le cadre du programme stratégique 2030, nous étudions la possibilité de réaliser une extension du quai pour accueillir des cargos encore plus gros ». 

Le Celibrity Solstice est arrivé une heure après le Talisman. Ce paquebot de 317m est le 2e plus gros bateau à accoster à Papeete, après le Queen Mary 2. 

Image11

Image8

Image3

| Commentaires fermés sur Focus sur les remorqueurs du Port autonome

Commentaires non activés