Le Port de Papeete commande un nouveau remorqueur

     


A la Une
13/07/2017
174 vues

Le Port de Papeete commande un nouveau remorqueur

Le Port de Papeete commande un nouveau remorqueur

image_1_-_nouveau_remorqueur.jpg

Photo :  Damen Shipyards Group

 

Le Port autonome se dote d’un nouveau remorqueur, plus moderne. Il devrait être livré au début du dernier trimestre 2017.

C’est Damen Shipyards qui a remporté l’appel d’offre ouvert pour la fourniture d’un nouveau remorqueur : 

« Damen a été choisi grâce à ses bons arguments techniques, à son expérience, et à l’assurance de l’organisation et des services après-vente à Tahiti », indique Georges Puchon.

C’est un modèle populaire, une unité de type ASD 2810, qui a été choisi.

Long de 28.7 mètres pour une largeur de 10.4 mètres et un tirant d’eau de 4.8 mètres, l’ASD 2810 affiche une capacité de traction au point fixe de 60 tonnes.

Doté de deux moteurs diesels Caterpillar 3116C et présentant une puissance totale de 3730 kW, ce remorqueur est équipé de deux propulseurs azimutaux Rolls-Royce US205 et peut atteindre la vitesse de 14 nœuds.

Le nouveau remorqueur sera réalisé par le chantier du groupe néerlandais à Song Cam, au Vietnam, et permettra de mieux répondre aux besoins du Port, qui accueille des navires plus gros.

Un treuil supplémentaire sera installé à l’arrière.

 

image_2_-_nouveau_remorqueur.png

Image : ASD 2810 Damen »

 

Le contrat prévoit un entretien régulier du remorqueur. Pour répondre à cette exigence, Damen a établi un partenariat avec une entreprise locale d’ingénierie maritime à Papeete qui fonctionnera en coopération avec le Damen Service Hub à Brisbane, en Australie.  Il est également prévu un transfert de compétences et de technologies au bénéfice du secteur maritime local.

Le représentant de Damen pour la zone Asie-Pacifique, Vincent Maes, commente : « Nous avons une longue expérience de la réalisation de projets en France et dans les territoires d’outre-mer. Les équipes de vente en Asie-Pacifique et en France ont étroitement travaillé sur l’appel d’offres pour s’assurer que toutes les exigences ont été respectées et nous sommes ravis d’avoir été sélectionnés. Nous sommes impatients d’établir une relation durable avec le Port Autonome de Papeete dans les années à venir et de contribuer à l’économie maritime locale grâce à la formation et au transfert des connaissances. »

L’actuel, le Aito Nui, de 3.000 CV, a été acquis en 2001 pour un investissement de 570 millions de Fcfp. Il a rempli de multiples missions d’assistance lors des escales des navires au port de Papeete, et participé à des opérations de déséchouage à l’instar de celle du « Maupiti » en 2010.