Histoire du port

     

Histoire du port

Les Directeurs Généraux du Port Autonome de Papeete au fil de son Histoire

  1. user

    Martin DELAHAYE

  2. user

    René LACROIX

  3. user

    Michel JAROUSSEAU

  4. user

    Rodrigue LEGAYIC

  5. user

    Alban ELLACOTT

  6. user

    Boris LEONTIEFF

  7. user

    Jean-Patrick BONNETTE

  8. user

    Mme Béatrice CHANSIN

  9.  histoire_du_port_1.jpg

    Le Port autonome de Papeete fête ses 40 ans

  10. Inauguration de l'épi nord du quai des Paquebots

  11. user

    Georges LAN AH LOI

  12. user

    Yves de MONTGOLFIER

  13. user

    Terii VALLAUX

  14. user

    Patrick BORDET

  15. user

    Mario BANNER-MARTIN

  16. Inauguration de la Gare Maritime

  17. Inauguration de la Marina de Papeete

  18. user

    Boris PEYTERMANN

  19. georges_puchon_compresse.jpg

    Georges PUCHON

Que de chemin parcouru depuis le 19ème siècle, alors que la ville de Papeete se développait autour de la rade abritée qui allait accueillir le port moderne et multi-trafic que nous connaissons aujourd’hui. Depuis 1962, ce poumon économique de la Polynésie française, lien avec le monde extérieur, est un établissement public qui se développe sans cesse, au rythme de l’évolution de ses différents trafics.

 

À la découverte de Papeete

La ville de Papeete doit son existence à son port et l’histoire de leur développement est fortement liée. Dès la première moitié du 18e siècle, le Port de Papeete a pu se développer grâce à l’hospitalité de sa rade très abritée des vents et courants marins et à la présence d’eau en grande quantité, d’où le nom de « Papeete ». Caractéristiques qui furent remarquées par les navigateurs européens à leur arrivée à Tahiti, fin du 18e siècle. Ces derniers constatèrent l’excellence du mouillage dans la rade de Papeete, accessible par une passe naturelle, protégée par une barrière récifale et offrant un plan d’eau large et profond.

 

histoire_du_port_1.jpg

 

Une escale de commerce privilégiée

 

Avec le développement du commerce, Papeete se transforma en une petite agglomération puis devint le centre religieux et politique de Tahiti, et enfin siège administratif du protectorat français. L’Amiral Armand Joseph BRUAT suggéra au gouvernement le choix de Papeete comme capitale.

Aussitôt, le Port de Papeete s’imposa comme une escale importante, fréquentée au milieu du 19e siècle par de nombreux baleiniers et goélettes qui commerçaient avec les îles. Pour répondre à la hausse du trafic, divers appontements en bois furent successivement construits puis remplacés par un quai en maçonnerie. Ainsi, le développement des infrastructures portuaires de Papeete s’échelonna sur 150 ans. Le Capitaine du Génie RIMBEAUD fut l’auteur du plan de la nouvelle ville et de ses constructions bâties autour de la rade.

 

histoire_du_port_2.jpg

 

À la fin du 19e siècle, le premier quai « Le Quai des Paquebots » fut bâti en plein centre-ville de Papeete. Une flotte locale d’une dizaine d’armateurs assurait alors le transport des marchandises et passagers entre Tahiti et ses îles. Dès 1923, une liaison régulière vers l’Europe fut assurée par les messageries maritimes, via le canal de Panama. De façon à accueillir les navires au long cours, le Quai des Paquebots fut agrandi en 1928 puis remplacé par l’ouvrage actuel 10 ans plus tard. En 1950, il fut complété par la cale de halage de Fare Ute puis par la mise en service d’un appontement pétrolier en 1957.

À la fin des années 50, les infrastructures portuaires furent dépassées face à la croissance des trafics qui s’exerçaient à cette époque dans la rade de Papeete. Manque de place et de moyens, le port était en voie d’asphyxie. Mais, un nouvel essor l’attendait.

 

La création du Port Autonome de Papeete

 

Il a fallu attendre l’inauguration de l’aéroport de Tahiti-Faa’a et l’arrivée du Centre d’Expérimentation du Pacifique (CEP) en 1962 pour que la Polynésie française sorte réellement de son isolement. En effet, la décision d’implanter le CEP à Moruroa et la nécessité pour les autorités militaires de disposer d’une base arrière navale parfaitement équipée à Tahiti furent à l’origine de l’essor économique du Pays et de l’extension actuelle du Port de Papeete.

L’Établissement public « Port Autonome de Papeete » fut alors créé le 05 janvier 1962 pour répondre à la croissance du trafic maritime et pour mettre en œuvre d’importants travaux : extension de la base navale, construction de la digue de protection sur le récif sur 2,2 km de long et 5 m de hauteur, remblaiement de l’îlot de Motu Uta et du quai au long cours. Cette phase d’extension dura près de quatre ans pour s’achever par l’inauguration du nouveau Port de Papeete le 29 juin 1966, en présence du Général BILLOTTE alors Ministre des DOM-TOM. Elle permit de porter la longueur totale des quais de 300 à 1 100 mètres, la surface de terre-pleins de 4 000 à 50 000 m² et les surfaces d’entreposage de 10 000 à 22 500 m². Le coût total des ouvrages s’éleva à 1,086 milliard de Fcfp, dont 931 millions pris en charge par l’Etat, 55 millions par le Territoire et 100 millions par le Port Autonome de Papeete. Depuis cette date, ce dernier est en continuelle extension. Ainsi, l’ensemble des sites exploitables ont été utilisés ou sont en cours d’utilisation.

histoire_du_port_3.jpg

histoire_du_port_4.jpg

 

Le schéma directeur 2000-2009, avec ses 12,4 milliards d’investissements sur 19 opérations, a permis au Port de Papeete de se doter d’infrastructures de croisières modernes et de répondre aux besoins de la plaisance, de la pêche et du commerce international et inter-îles. Quant au schéma directeur 2010-2019, il le fait entrer dans une nouvelle phase de développement dans le but de moderniser les infrastructures afin de répondre à une réglementation internationale de plus en plus contraignante en matière de sûreté et de les adapter aux grands projets de développement de la Polynésie française.